Ardour 2 + vst + jackd

Le but du jeux ici est :

  • Installer une distribe Gnu/Linux (de préférence Debian)
  • Installer un noyeau RT (Real Time … Temps réel)
  • Installer la batterie de paquets qui vont bien
  • De comprendre comment ça marche tout ça ensemble.

… Rock’n Roll


PART 1 : L’installation du Système Pour ma part mon serveur MAO est sous debie mais pour faire plus accéssible je me suis basé sur ubuntu 8.04.01 (Stable)

Dans un premier temps installer Ubuntu sur votre machine en récupérant (selon votre architecture) une galette de la 8.04.01 sur ubuntu-fr.org

Une fois la distribe installé, faites les mises à jour en tapant dans un terminal:

sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade

Et là on ataque la partie qui va pas plair à certain … le Real Time Kernel (le noyeau temps rééls)

A quoi ça sert : “En tant que partie du système d’exploitation, le noyau fournit des mécanismes d’abstraction du matériel, notamment de la mémoire, du (ou des) processeur(s), et des échanges d’informations entre logiciels et périphériques matériels. Le noyau autorise aussi diverses abstractions logicielles et facilite la communication entre les processus.” (source Wikipedia)

Donc on se lance :

sudo apt-get install linux-image-2.6.24-23-rt

PS : actuellement c’est la dernière version officielle pour cette distrib

Une fois que le noyeau est intallé on reboot (on ne redémarre son système Gnu/Linux que dans 2 cas : modification des partitions et modification de noyeau et aussi parfois quand on en a marre du son du ventilo)

Et la c’est le drame … plus d’interface graphique … plus de son … (pas nécéssairement mais vu que on chage de noyeau y a plus les drivers dans la conf du système)

Donc pour le server X

sudo dpkg-reconfigure xserver-xorg

et pour le alsa … bhé on se fait plaisire on installe la derniere version avec les sources et tout :

Les dépendances :

sudo apt-get install linux-headers-`uname -r` build-essential gcc-3.4 libncurses5 libncurses5-dev gettext patch xmlto
Puis on télécharger les derniere source de alsa :
wget -c ftp://ftp.alsa-project.org/pub/driver/alsa-driver-1.0.19.tar.bz2
wget -c ftp://ftp.alsa-project.org/pub/lib/alsa-lib-1.0.19.tar.bz2
wget -c ftp://ftp.alsa-project.org/pub/utils/alsa-utils-1.0.19.tar.bz2
tar -jxvf alsa-driver-1.0.19.tar.bz2@@ @@tar -jxvf alsa-lib-1.0.19.tar.bz2
tar -jxvf alsa-utils-1.0.19.tar.bz2
cd alsa-driver-1.0.19
./configure
make
sudo make intall
cd ../alsa-lib-1.0.19
./configure
make
sudo make intall
cd ../alsa-utils
./configure
make
sudo make intall

Je sais que j’ai dis plus haut qu’on avais jamais besoin de redémarrer sa distribe mais plustot que de demonter les modules et remonter et reconfigurer le tout … laissez faire votre Gnu/Linux et redémarrez … Et au redémarrage normalement … on à l’IHM et du son

PART 2 : L’installation des outils

Alors la listes des outils pour faire de la MAO est très longue … donc on va se limiter à ardour, vst/fst et 2 ou 3 outils sympa … :

ARDOUR : Ce séquenceur d’une grande efficacité est calqué sur le mode de fonctionnement de Protools. Il est disponible actuellement sur Linux, Mac OS X et Solaris. Son principal auteur est Paul Davis, qui est également l’auteur du serveur de son JACK.

JACK : acronyme récursif de Jack Audio Connection Kit, est un serveur son pour système POSIX tel que GNU/Linux et MAC/OSX. Il a été conçu pour obtenir de faibles latences et une exécution synchrone de ses clients, conditions nécessaires pour un serveur son professionnel.

VST/FST : Les plugins VST sont des modules de conversion de données audio et midi en temps réel. La technologie VST permet d’envisager tout type de conversion, cependant, on rencontre principalement deux types de plugins : Les instruments VST (VSTi) Ces plugins permettent la conversion de données midi en données audio. Ceci permet de simuler un instrument comme par exemple un synthétiseur, un sampler ou une boîte à rythmes. Les effets audio VST (VSTfx) Ils servent à modifier les données audio en temps réel permettant par exemple de simuler des effets acoustiques comme un écho ou électroniques comme une distortion ou un trémolo.

FST a été conçu pour utiliser des VST(i) directement dans les applications natives Linux sans avoir à recourir à un serveur externe et un wrapper comme DSSI-VST. FST est avantageux par rapport à DSSI-VST quand un grand nombre de VST sont présents simultanéments dans votre studio virtuel. Exemple: Multiples effets VST dans plusieurs pistes Ardour.

La bibliothèque libfst est réutilisable par les programmes MAO au moment de leur compilation. Aussi, la commande fst permet de lancer des VST(i) en standalone et d’accéder aux programmes (presets) par une petite interface GTK, mais qui ne permet pas leur sauvegarde. Un support de gestion de paramètres par des contrôleurs MIDI est prévu. FST est maintenu par Paul Davis, Torben Hohn et Joe Button. Actuellement les versions officielles de FST n’ont pas connu de mise à jour depuis 2006 et nécessitent donc encore le kit de développement VSTSDK pour être compilé. Mais ceci sera arrangé probablement bientôt, le développement de FST ayant recemment repris notamment par Torben Hohn.

Bref …

On démarre l’installation :

sudo apt-get install ardour-i686 ubuntustudio-audio-plugins jackd qjackctl

ou

sudo apt-get install ubuntustudio-audio-plugins jackd qjackctl
wget -c http://cesium.di.uminho.pt/pub/getdeb/ubuntu/intrepid/ar/ardour_2.7.1-0~getdeb1_i386.deb
sudo dpkg -i ardour_2.7.1-0~getdeb1_i386.deb

To Continued

Edition du 19 01 2011 : A oais quand même … :

Dans le courant du moi de février je vous referai un nouvelle update de se poste …